≡ Menu

Refinancer son prêt hypothécaire : Maintenant ou Jamais ?

Refinancer son prêt hypothécaire : Maintenant ou Jamais ?

Pourquoi refinancer maintenant ?

Comme il est peu probable que les intérêts baissent encore (fortement), c’est peut-être le moment d’agir.

Peut-être avez-vous conclu récemment un prêt hypothécaire ? Il est certes possible de négocier de meilleures conditions auprès de votre banque ou même auprès d’une tierce banque.

Lorsque vos démarches s’avèrent positives, vous pourrez encore choisir si vous traduisez vos ‘bénéfices’ en mensualités réduites ou si vous préférez abréger la durée de votre emprunt. Mais restez alerte et calculez bien. Renseignez-vous sérieusement et allez voir plusieurs banques.

Moins d’intérêts ? Bien sûr ! Mais à quel prix ?

Deux scénarios se présentent : soit vous restez fidèle à votre banque, soit vous en cherchez une autre.

Nouvelle banque

  • L’indemnité de remploi et les frais de dossier que votre banque imposera (voir ci-dessus).
  • La radiation de l’hypothèque actuelle chez le notaire vous coûtera entre 500 et 700 euros.
  • La constitution d’une nouvelle hypothèque, également devant notaire, doit être estimée autour de 3.000 euros.

Qu’en est-il de la règle des 1% ?

Disons-le d’emblée : elle n’est pas correcte. Cette règle stipule qu’il faut une différence d’au moins 1% entre les taux d’intérêt de l’actuel emprunt et du nouveau. Mais chaque situation étant différente, il faudra calculer chaque cas séparément.

  • Nouvelle banque : si vous en êtes au début de votre période de remboursement et si vous avez une longue échéance, le point critique se situera déjà autour de 0,5% mais il est préférable de faire mieux et de tirer un maximum de vos démarches.
  • Même banque : ici le point critique est encore plus bas mais les négociations risquent d’être plus difficiles.

Concrètement : ne vous laissez pas faire par quelques pourcentages ronflants : seul un calcul complet qui tient compte de tous les paramètres vous donnera la réponse à la question cruciale : cela vaut-il la peine ?

Il s’agit d’être proactif !

Une nouvelle banque se montrera plutôt disposée à vous avoir comme nouveau client. Votre banque actuelle, par contre, ne se montrera pas tellement encline à reprendre un produit déjà vendu pour vous le revendre à un tarif qui lui est moins favorable. Ne vous attendez donc pas à une offre spontanée. D’autre part, vous pouvez partir du principe que votre banque préfère ne pas vous perdre comme client. Vous commencerez donc votre démarche en quête d’un prêt plus avantageux auprès de votre banque. Si la réponse n’est pas favorable, vous irez tâter le terrain auprès de la concurrence. Comme l’offre est grande, il n’est pas facile de faire une comparaison. Il peut être intéressant de confier l’affaire à un spécialiste.

Attrapes et autres pièges

De nombreuses banques accordent encore une sérieuse réduction sur leur tarif de base à condition de satisfaire à certaines modalités telles que : y faire verser votre salaire ; conclure une assurance de solde restant dû ; conclure une assurance incendie ; effectuer un minimum d’opérations par période, etc. Ces produits bancaires sont rarement les meilleurs marchés et vous y êtes liés pour toute la durée de votre prêt hypothécaire. Chercher ailleurs une assurance à meilleur prix risque de vous coûter très cher. Il convient donc d’être très attentif.

En conclusion, il n’est pas possible de généraliser et de vous conseiller ou non de refinancer votre prêt hypothécaire. Cela doit être étudié au cas par cas. Quoi qu’il en soit, il est certainement bon de faire l’exercice maintenant que les intérêts sont au plus bas.

{ 0 comments… add one }

Leave a Comment